Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 15:23

L'hiver s'installe doucement

Les premières gelées rappellent à la nature

Qu'après la danse des couleurs estivales

Vient le temps de troquer sa palette

Pour des teintes plus sobres

 

Chaque hiver, la vie semble s'éteindre à jamais ...

 

Mais en fin stratège,

La nature se joue des éléments

D'apparence trompeuse,

Elle dissimule profondément ses plus belles énergies

Pour faire renaître au printemps

Un festival aux milles couleurs

 

Nombreux sont ceux pour qui l'hiver semble éternel

Laissant la plus belle partie d'eux mêmes

Dormir dans une antre de chair

Ne laissant paraître de leur être

Qu'une image bien pâle

 

Pourtant, contrairement à la nature

L'homme a le pouvoir de faire de sa vie

Un éternel printemps

Il peut choisir en âme et conscience

De donner à voir à chaque instant

Les plus belles toiles de son existence

 

Son supplément d'âme

Lui donne le pouvoir de nourrir par ses émotions

Les plus belles expériences de vie,

De s'accorder pleine confiance,

Libre en toute circonstance

D'être pleinement ce qu'il est.

Repost 0
Published by Sébastien POUVREAU - dans Poèmes
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 16:05

Ce n'est pas parce que les choses ne se voient pas

Qu'elles n'existent pas.

Alors, j'ai décidé d'offrir à mes yeux

Une autre réalité de la vie.

Je les ai reliés à mon cœur

Et demandé à mon âme

De me montrer l'invisible.

J'ai inondé d'amour

Le monde qui m'entoure,

Ma vie s'est illuminée.

Les couleurs sont devenues vives,

Les arbres se sont mis à briller,

L'eau est devenue limpide,

Le vent s'est matérialisé.

J'ai découvert pour les hommes

Une possibilité de les faire changer.

Je n'ai pas plaint le malade

Je n'ai pas haï le bourreau

Je leur ai donné de l'amour

Et ils ont vu la vie sous un autre jour.

Les pleurs se sont effacés

Les rires se sont imposés,

La souffrance s'est estompée

Le bonheur s'est installé.

L'amour a de force

Sa faculté à rendre visible

Ce qui d'évidence ne l'est pas.

L'amour a de force

Sa capacité à faire naître chez l'homme

L'essence de la vie.

Repost 0
Published by Sébastien POUVREAU - dans Poèmes
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 13:30

Les saisons se succèdent et la boucle du temps n'en finit de tourner

Seul l'automne donne un semblant de suspension temporelle

Quand les feuilles lentement planent jusqu'au sol

Se posant délicatement au pied de leur hôte passé.

 

Les gouttes d'eau descendent à flan de montagne

Dans la folie joyeuse et tumultueuse des torrents

Fracassant les rochers, ornant les vallées de leur musicalité.

De rivières en rivières, elles filent jusqu'à la mer

Avant d'ascensionner sous le soleil

Et de redescendre sur les cimes

Se rafraîchir aux glaciers.

 

Les gouttes d'eau sont éternelles

L'horloge de dame nature est intemporelle.

 

Et l'homme court, il court après le temps

Ne voyant dans la vie que le début et la fin

S'attardant à remplir le vide entre ces deux points.

Et pourtant, tant de moments pourraient rester en suspend.

Le vertige du futur, la nostalgie du passé

Font oublier à l'homme le bonheur présent.

A vouloir toujours plus, il oublie l'essentiel

Profiter de chaque instant comme d'un accomplissement.

 

L'homme détient un trésor dont il sous-estime la force.

L'Amour est éternel.

En avoir pour lui-même doit être son essentiel.

Inondant chaque instant, chaque être et chaque chose de sa vie,

D'un Amour inconditionnel,

Il laisse une trace indélébile

Résistante à l'épreuve du temps.

L'Amour est présent,

Il naît, il grandit et il nourrit.

Donné, il ne peut être repris.

Repost 0
Published by Sébastien POUVREAU - dans Poèmes
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 10:15

 

Mon chemin.

 

 

Mon chemin est un sentier de montagne.

 

Quelques fois très large, quelques fois très étroit.

 

Il traverse de magnifiques pâturages, sillonne les vallées.

 

Il est parfois bordé de précipices interdisant le moindre faux-pas,

Il peut monter à flan de montagne par des pentes abruptes,

Ou s'élever lentement au gré des méandres.

 

Il peut traverser des gravières, des névés, enjamber des éboulis,

Il longe aussi petits ruisseaux et torrents,

Aux eaux fraîches et limpides.

 

Mon chemin est parfois fatiguant, enchaînant les pentes,

Mais aussi très paisible dans les prairies verdoyantes.

 

Je ne sais pas ce que me réserve mon chemin,

J'en découvrirai les secrets au fil du temps.

 

Mais il est une chose que je sais,

Mes choix en dessinent le profil.

Ils le rendent facile ou difficile à arpenter,

Ils lui donnent verdoyance ou aridité.

 

Sur ce chemin,

Il ne faut pas regretter les paysages passés et présents.

La route se trace au gré du temps,

Il est donc toujours possible de la changer,

La liberté de choisir m'est donnée.

 

La vie n'est pas déjà dessinée.

Exception faite de la Santé,

Nous avons la possibilité de la modeler.

Tout est choix même s'ils sont difficiles à faire,

Heurtant principes, proches, ... bousculant le quotidien,

Mais sur ce point, notre vie nous appartient.

 

J'ai des rêves à réaliser et ne veux point de regrets

Lorsque l'épilogue de la vie me sera annoncé.

Je dois donc faire de mes choix

Des outils ajustés à des fins de désirs concrétisés.

Repost 0
Published by Sébastien POUVREAU - dans Poèmes
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 09:33

Le Bonheur est un paradoxe,



Tantôt il faut être un peu égoïste et penser à soi,

Tantôt il faut savoir donner et aller vers l'autre,

Tantôt ces deux réalités sont mêlées,

 

 

Chaque Homme est unique, Son Bonheur l'est aussi,

Trouver le Bonheur, c'est trouver Son Bonheur,

Le Bonheur de l'un n'est pas celui de l'autre,

Le Bonheur appartient à celui qui le vit,



La magie du Bonheur est de nous aider à surmonter les maux de la vie,



Le Bonheur est ressenti, il est sensation, il est émotion,

Le Bonheur est l'essence de la vie,

Le Bonheur est un état d'esprit,



Il n'a d'éphémère que les instants que l'on veut bien lui prêter,

Le Bonheur puise ses sources dans le temps,

Passé, présent, futur sont autant de richesses pour celui qui le cherche,

Celui qui trouve le Bonheur l'acquière pour la vie.

 



Sébastien Pouvreau

Repost 0
Published by Sébastien POUVREAU - dans Poèmes
commenter cet article

Présentation

  • : Sébastien POUVREAU
  • : Je réserve ce blog au recueil de mes écrits : paroles de chansons, nouvelles, poèmes, billets d'humeur, histoire de vie ... Un petit bout de moi à travers des mots !
  • Contact

Profil

  • Sébastien POUVREAU
  • L'écriture est pour moi un plaisir et une nécessité. Les mots couchés sur le papier sont le réceptacle de ma vie, de mes émotions, de mes envies, de mes fantasmes... C'est presque facile ! Je déroule simplement ma pensée par écrit.
  • L'écriture est pour moi un plaisir et une nécessité. Les mots couchés sur le papier sont le réceptacle de ma vie, de mes émotions, de mes envies, de mes fantasmes... C'est presque facile ! Je déroule simplement ma pensée par écrit.

Recherche

Catégories

Liens